mercredi 7 octobre 2015

Flyers

LES FLYERS DU SNUDI-FO

Retrouver ici les flyers du SNUDI-FO. Imprimez-les recto-verso, puis pliez les en trois pour une utilisation optimale.

Un grand merci au SNUDI-FO de Mayenne pour leur travail qui a servi de base à la création de ces flyers.

Le_CHSCT

RSST

reglement_interieur_de_l_ecole

CotiseFO-2

 

 

Posté par snudifo18 à 21:43 - - Permalien [#]


mercredi 30 septembre 2015

Nouveaux Programmes 2016


Des programmes adaptés aux PEdT en contradiction avec le statut de fonctionnaire d’Etat


logosnudi-fo18 (2)

La présentation le 17 septembre des nouveaux programmes 2016 a été l’occasion d’un débat largement médiatisé à propos des déclarations de la ministre sur son attachement à l’«entraînement quotidien à la dictée, au calcul mental et la lecture à haute voix…». Qu’en est-il exactement?

 

 Des programmes d’«une conception nouvelle»!

 Ces «nouveaux programmes de la scolarité obligatoire» qui «reposent sur une conception nouvelle» «ne sont plus la simple juxtaposition de programmes disciplinaires annuels imposant aux professeurs les contenus, les démarches, les méthodes et les progressions, visant un élève abstrait… »

Centrés sur les 5 domaines de formation du socle commun de compétences et de connaissances, mélangeant les compétences avec un soupçon de connaissances, ces «programmes d’une conception nouvelle» ne font plus aucune référence à des connaissances à acquérir et à évaluer, aux progressions à mettre en œuvre.

 Un «projet global et cohérent d’éducation et d’enseignement» compatible avec les PEDT, incompatible avec la liberté pédagogique et les garanties statutaires

et les programmes nationaux

«Ces programmes d’une conception nouvelle» doivent «rendre lisible et efficace un projet global et cohérent d’éducation et d’enseignement» «appellent à un travail d’élaboration collective des progressions, des sujets d’étude, de l’évaluation» pour ouvrir «la voie à plus de responsabilité professionnelle, individuelle et collective, sur la conception et la mise en œuvre des contenus réellement enseignés»

Progressions, sujets d‘étude, évaluation relèveraient donc d’une élaboration locale école par école ou commune par commune qui s’inscrirait naturellement dans le «projet global d’éducation et d’enseignement» du PEdT.

 Outre le mépris exprimé à l’égard des PE qui ne seraient pas attentifs aux besoins de leurs élèves, ces programmes 2016 imposeraient le travail en équipe obligatoire contre la liberté pédagogique statutaire pour avancer vers davantage d’autonomie des établissements au détriment du caractère national.

 Dans cette situation comment garantir des programmes nationaux, des diplômes nationaux au moment où la réforme du collège, rejetée par l’immense majorité des professeurs avec 13 organisations syndicales exigeant l’abrogation, permettrait 5 000 horaires d’enseignement différents pour 5 000 établissements.

La multiplicité des organisations de la semaine scolaire issues de la mise en place de la réforme des rythmes scolaires serait encore renforcée par la multiplicité des progressions, des modes d’évaluation et des projets divers sous la tutelle directe du PEdT, donc des collectivités locales. C’est le statut de PE fonctionnaire d‘Etat qui est visé.

                Déjà, dans certaines communes, la municipalité demande aux enseignants d’adapter leur enseignement au programme des TAP, organise des concertations communes PE/employés communaux et des formations communes PE/ATSEM et réquisitionne les classes pour les NAP.

C’est la logique des passerelles entre les trois versants de la Fonction Publique tel que le prévoit le projet d’accord AFP-PPCR: « Assurer un service public de qualité suppose que les passerelles soient développées entre les fonctions publiques territoriale, de l’Etat et hospitalière. Le statut doit s’adapter pour faciliter la mobilité des agents ». FO ne signera pas ce projet d’accord.

 Le conseil école/collège pour accompagner le rapprochement école/collège et préparer les 1 607 heures annualisées

« (…) Le conseil de cycle et le conseil école-collège jouent un rôle essentiel pour nourrir ces progressions et assurer l’harmonisation pédagogique au sein du secteur géographique concerné.»

                Toute la logique de ces programmes 2016 se concentre dans la volonté de rendre inéluctables les échanges de services entre PE et professeurs certifiés. Ce processus, sous l’impulsion du conseil école/collège, ne peut conduire qu’à la disparition des statuts particuliers de corps et des garanties spécifiques qui s’y rattachent (obligations de service, régime indemnitaire …) au profit des 1 607 heures de travail de la Fonction publique.

 Le SNUDI-FO18 réaffirme son attachement aux enseignements disciplinaires, aux programmes nationaux et à des répartitions annuelles du contenu des programmes.

 

Posté par snudifo18 à 11:02 - - Permalien [#]

Manifestation nationale pour faire reculer la ministre

logosnudi-fo18 (2)

Manifestation nationale pour faire reculer la ministre

Tous à Paris, le 10 octobre
13h30 de Port-Royal au ministère de l’Education nationale

    

 

      Obtenir l’abrogation de la Réforme du collège ouvrirait une brèche pour obtenir l’abandon de la réforme des rythmes scolaire et de la loi de Refondation.

     Le SNUDI-FO considère que faire reculer la ministre de l’Education nationale sur la réforme du collège serait un premier coin enfoncé pour obtenir l’abrogation de la loi de refondation Peillon, les décrets sur les rythmes scolaires et les PEdT.

    Les PE ne veulent pas de la réforme des rythmes scolaires comme les professeurs ne veulent pas de la réforme du collège.TOUS nous voulons garder notre statut de fonctionnaire d’Etat. Parce que nous voulons l’abrogation de la réforme des rythmes scolaires, nous manifesterons pour l‘abrogation de la réforme du collège.

Appel__10_octobre

Posté par snudifo18 à 10:02 - - Permalien [#]

vendredi 4 septembre 2015

Evaluations CE2 : Que disent les textes ?

 

Le Bo n° 23 du 14 juin 2015 qui contient la Circulaire 2015-085 du 3 juin 2015 – Circulaire de rentrée 2015 précise:

 « I-1 : Une évaluation du niveau des élèves en français et en mathématiques, à des fins diagnostiques, est mise en place au début de la classe de CE2 pour permettre aux équipes pédagogiques d’identifier les difficultés et de mettre en place une réponse adaptée aux besoins de chaque enfant. Pour les y aider, une banque d’outils d’aide à l’évaluation diagnostique en ligne sera mise à leur disposition durant le premier trimestre de l’année scolaire 2015-2016. Elle comportera un large choix d’items en français et en mathématiques, testés et se référant explicitement aux domaines du socle. Elle permettra aux enseignants d’évaluer les élèves au moment choisi par eux au cours des premières semaines de l’année et en fonction des objectifs poursuivis au sein de la classe. »

 C’est clair, ce sont les « équipes pédagogiques » qui choisissent les outils dont elles ont besoin et le moment où elles feront passer ces évaluations.

A aucun moment la circulaire ne fait mention de l’IEN ou du DASEN. Ceux-ci n’ont donc pas pouvoir pour imposer tel ou tel items, ni des dates de passation.

De plus, notons que les outils seront en ligne (c'est fait!) au cours du premier trimestre 2015-2016 alors que la circulaire préconise des évaluations « au cours des premières semaines de l’année » !

Dans ces conditions la liberté pédagogique permet à chacun d’organiser cette évaluation de début de CE2, comme il l’entend et quand il l'entend.

Enfin ces évaluations ne sont qu’un outil à la disposition des enseignants, aucune remontée des résultats ne devra être imposée!

En cas de pression, contactez le SNUDI-FO18.

image(2)

 

Posté par snudifo18 à 15:17 - Permalien [#]

mercredi 2 septembre 2015

CTSD et CDEN de rentrée


Le CTSD et le CDEN se sont réunis ce mercredi pour examiner les ouvertures/fermetures de rentrée dans le Cher.


4 ouvertures: BOURGES MACHEREAUX, HENRICHEMONT (maternelle), VESDUN, VIERZON PUITS BERTEAU + un 0,5 à BOURGES Marcel Sembat.

3 fermetures: BOURGES PRESSAVOIS, IVOY LE PRE, VIERZON FAY B

LA FNEC-FP-FO constate qu’au lendemain de cette rentrée, il y a toujours moins de classes, toujours plus d’élèves dans chaque classe,  toujours plus d’austérité !

 Ainsi au niveau national, 25 400 élèves supplémentaires ont été scolarisés à la rentrée 2015. L’enfumage gouvernemental autour des prétendues créations de postes se traduit dans les faits par une nouvelle dégradation des conditions de travail. La grande majorité des 2 511 postes créés est utilisée pour développer les dispositifs de la «refondation » de l’école.

► Au total, seulement 464 postes sont utilisés pour les classes et répondre aux besoins des écoles et à la hausse démographique…soit un poste pour 55 élèves supplémentaires !

Par contre,

► 770 postes sont destinés à la refonte de l’Education prioritaire, principalement pour remplacer les enseignants de REP + ayant une décharge de service;

► 456 postes sont destinés au dispositif «plus de maîtres que de classes» ;

► 111 postes pour l’«accueil des moins de 3 ans» à partir de projets «co-élaborés par l’Education nationale et les collectivités territoriales»…

Toujours plus de postes aux missions diverses définies par des projets locaux et toujours moins de postes statutaires devant classe, de postes de titulaires-remplaçants ou de RASED.

Le Cher n’échappe pas à cette logique : 2 postes plus de maîtres que de classe créés, dont l’un dans l’école des Pressavois dont une classe va être fermée à la rentrée, alors que de nombreuses écoles connaissent des effectifs de plus de 27 élèves par classe de moyenne. Pour la FNEC-FP FO ce déplacement des moyens de postes statutaires d’adjoint devant élèves vers des postes à profil est inacceptable !

 En ajoutant les rythmes scolaires, l’ingérence des collectivités dans les écoles qui est de plus en plus grande, la généralisation des PEDT, les garanties statutaires de tous les personnels n’ont jamais été aussi menacées. Pour la FNEC-FP-FO, il est urgent de stopper cette marche à la catastrophe.

 

Rejoignez-nous !

logosnudi-fo18 (2)

Syndiquez-vous au SNUDI-FO18!

La différence c’est l’indépendance.

 

Posté par snudifo18 à 17:27 - Permalien [#]


lundi 31 août 2015

Situation des personnels : une rentrée à haut risque ...

Propositions gouvernementales sur le projet d’accord PPCR. Conséquences pour les PE : première analyse ...
Ce que voudrait cacher la ministre : la poursuite et l’aggravation de la dislocation du statut et des garanties collectives qui s’y rattachent !

Communiqué national du 25 08 2015

Posté par snudifo18 à 18:26 - Permalien [#]

mardi 23 juin 2015

M@gistère : Le dispositif n'est pas obligatoire !

Communiqué M@gistère.

Le ministère répond à l’avis unanime du CHSCT ministériel du 12 mars2015 

 « le recours à ce dispositif  (M@gistère) ne revêt aucun caractère obligatoire ».

 Force ouvrière à l’initiative  pour l‘abandon de Ma@gstère

A la demande de la FNEC-FP-FO, le CHS-CT Ministériel du 12 mars a été saisi des conséquences de la mise en œuvre du logiciel d’autoformation M@gistère. En effet le décret 82-453 modifié prévoit, dans son article 57, que le CHS-CT soit consulté sur les projets d’introduction de nouvelles technologies.

 Sur proposition de la FNEC-FP-FO, un avis a été adopté à l’unanimité par FO, FSU et UNSA  lors de ce CHS-CT Ministériel qui se conclut par la préconisation suivante : «  le CHS-CT ministériel demande que celle-ci (la formation M@gistère)n’ait lieu que sur la base du volontariat et qu’aucune sanction ne soit engagée à l’encontre des collègues qui ne veulent pas entrer dans le dispositif et qu’une véritable formation soit mise en place ».

 Les conséquences de l’utilisation de ce logiciel sur la santé des personnels

et leurs conditions de travail sont incontestables :

■ Formation continue au rabais qui ne correspond pas aux attentes et aux besoins des collègues.

■ Convocations de réunions entraînant un allongement de la journée de travail.

■ Heures de travail informel non comptabilisé.

■ Mise en place d’un dispositif d’auto évaluation, processus de culpabilisation individuelle qui peut fragiliser certains enseignants.

■ Absence de confidentialité lors des connexions internet (réseau social imposé).

■ Non respect de la législation du travail sur le télétravail.

 Le SNUDI-FO qui demande la suspension immédiate de la mise en place de M@gistère s’est adressé, avec la FNEC-FP FO, à la ministre pour qu’elle applique l’avis du CHST-CT ministériel.

 La ministre confirme que Ma@istère ne revêt aucun caractère obligatoire !

La réponse ministérielle en date du 16 juin vient de nous être transmise : « le recours à ce dispositif technique ne revêt aucun caractère obligatoire ».

 M@gistère n’est  donc pas obligatoire, ce qui répond à l’attente de nombreux collègues et correspond à notre prise de position.

 

image(2)

Posté par snudifo18 à 17:53 - - Permalien [#]

jeudi 11 juin 2015

Rythmes scolaires : le dossier n’est pas clos !

Le SNUDI FO reçu le 23 juin au ministère.

 Suite à la demande d’audience en date du 23 mai que vous avez pu lire sur le site du SNUDI-FO18 ( Demande d'audience), le cabinet de la ministre reçoit le bureau national le mardi 23 juin 2015.

 Les conséquences de la mise en place de la réforme des rythmes scolaires et de la préparation des PEdT sont désastreuses et ne peuvent que s’aggraver: il y a urgence à mettre un terme à ce détricotage statutaire !

 Le SNUDI-FO réaffirmera l’exigence de suspension immédiate des décrets Peillon/Hamon et leur nécessaire abrogation.

 Transmettez au SNUDI-FO18 par mail : 18.snudifo@gmail.com , très rapidement (les délais sont courts : 11 jours), toutes les situations  auxquelles vous êtes confrontés, sans faire l’économie des détails des situations de conflits qui se développent dans les écoles.

 Sous mille et une formes, les collectivités territoriales tentent de renforcer leur tutelle sur les enseignants:

- nouvelles modifications de l’organisation de la semaine,

- réquisition des salles de classes ou des BCD,

- exigences administratives,

- directeurs transformés en contremaitres municipaux,

- suppression d’ATSEM en maternelle pour les utiliser en tant qu’animatrices,

- recours à des associations diverses,

- problèmes de sécurité,

- surcharge des directeurs,

- charte et convention école/mairie …

- ainsi que les projets de PEdT des communes si vous en avez connaissance !!!

  Le SNUDI-FO, lors de cette audience, défendra tous les dossiers qui lui seront transmis de notre part.

logosnudi-fo18 (2)image(2)

Posté par snudifo18 à 18:21 - - Permalien [#]

samedi 30 mai 2015

Rythmes scolaires, demande d’audience

Madame la Ministre,

 Vous avez récemment annoncé la publication en juin d’un bilan national de la réforme des rythmes scolaires. Le 16 mars, à l’occasion de l’audience de notre fédération, nous vous avons demandé de pouvoir nous prononcer sur ce bilan de mise en œuvre de la réforme. 

 Comme nous l’avons précisé le 16 mars, le cadre même du comité national de suivi dont l’objectif est « d’accompagner et d’assurer le suivi de l’application de la réforme », ne permet pas une expression indépendante de notre syndicat.

 Depuis des mois, notre organisation syndicale établit semaine après semaine l’état des lieux précis des conséquences de la réforme dans les départements. La situation est de plus en plus alarmante.

 Les faits, les témoignages communiqués par les enseignants, mais aussi par les personnels territoriaux, lors de la conférence nationale du 19 novembre et depuis, confirment que la réforme des rythmes scolaires entraîne la désorganisation, la confusion entre le scolaire et le périscolaire, la dégradation des conditions de travail, de sécurité et d’hygiène, la tutelle de plus en plus asphyxiante des collectivités, la fatigue généralisée des personnels et des élèves, la remise en cause des obligations réglementaires statutaires notamment pour nos collègues titulaires remplaçants ou en service fractionné confrontés à l’individualisation et l’annualisation de leur temps de service…

 Nous avons pris connaissance de votre récente déclaration selon laquelle, en CP, « l’apprentissage de la lecture est aujourd’hui plus précoce dans l’année grâce aux nouveaux rythmes scolaires » !

A contrario, les informations dont nous disposons indiquent que la réforme des rythmes scolaires contribue à dégrader les apprentissages et les conditions d’enseignement simultanément aux suppressions de postes, à la pénurie de moyens de remplacement des enseignements absents, à la dislocation des RASED…

 La circulaire du 19 décembre 2014 sur les PEDT insiste  sur « la cohérence entre le programme d’activités périscolaires et les projets d’école » pour, comme vous le souhaitez, « dépasser la segmentation qui n’a plus lieu d’être entre temps scolaire, périscolaire et extrascolaire ». 

Pourtant cette « cohérence éducative » du PEDT scellant la confusion entre scolaire et périscolaire et donnant toute autorité aux collectivités locales et aux associations « partenaires », est lourde de menaces pour les obligations de services des enseignants définies nationalement, leur temps de service, leurs missions définies par décret, leur droit à mutation…

 Ainsi, aujourd’hui, en application de la convention qu’elle a signée avec le ministère et la Ligue de l’Enseignement le 3 octobre, l’Union Sportive de l’Enseignement du Premier Degré (USEP) propose que les enseignants « volontaires » s’engagent  « dans les activités périscolaires en les déchargeant d’un nombre d’heures équivalentes ».

Une telle proposition ne peut que conduire à une modification radicale de leur pédagogie, de leur emploi du temps, de leurs horaires de travail au nom de la mise en cohérence avec le PEDT et les besoins et objectifs de telle association ou de telle collectivité !

Nous vous demandons par conséquent de ne pas donner suite à cette demande.

A Paris, où la mairie décide d’ouvrir 69 écoles le samedi matin pour y organiser différentes activités, les autorités municipales souhaitent « que les directeurs et les PE puissent prendre toute leur place dans ce projet ». Cette sollicitation, en dehors de tout cadre réglementaire, fait peser les plus grandes menaces sur le statut de fonctionnaire d’Etat.

 Il y a urgence à mettre un terme à ce détricotage statutaire. C’est pourquoi, nous souhaitons être reçus rapidement afin d’aborder l’ensemble des questions évoquées dans ce courrier.

 Dans l’attente veuillez agréer, Madame la Ministre, l’assurance de notre parfaite considération.

  Norbert Trichard

    Secrétaire Général

Posté par snudifo18 à 10:17 - - Permalien [#]

lundi 25 mai 2015

Corps unique de psychologue de l’éducation nationale : Une fausse bonne mesure !

logosnudi-fo18 (2)

Le ministère, à la demande de la FSU et de l’UNSA, a confirmé son intention de mettre en place une filière de métier unique regroupant les psychologues scolaires, les conseillers d’orientation psychologues et les directeurs de CIO du 2nd degré. Pour le SNUDI-FO, fusionner les missions de ces catégories de personnels revient à remettre en cause toutes leurs garanties statutaires spécifiques, qu’ils appartiennent au corps des COP ou à celui des PE.

 

Document de 4 pages concernant le projet ministériel de création d'un statut de psychologue scolaire de l'Education nationale :   ICI

Posté par snudifo18 à 09:30 - - Permalien [#]