mardi 2 février 2021

Le ministre confirme ses intentions de créer un statut de directeur supérieur hiérarchique !"

unnamed

Avec la synthèse du Grenelle, le ministre confirme ses intentions de créer un statut de directeur supérieur hiérarchique !

Communiqué__SNUDI_FO du 2/02/2021

Posté par snudifo18 à 18:06 - - Permalien [#]


lundi 28 décembre 2020

Traitement et indemnités

IMG-6084b

 

Tableaux des traitements, indemnités et prestations familiales Novembre 2020

infos adminis

Posté par snudifo18 à 09:09 - - Permalien [#]

mardi 15 septembre 2020

Masques de Type 1 fournis par l’Administration : Analyse

petitionLes représentants FO au CHSCT académique ont examiné les masques fournis par l’Administration et se sont informés sur leurs particularités.

Nul ne peut aujourd’hui sérieusement affirmer que ces masques de type 1 protègent face au virus.

A noter que la seule lecture de l’étiquette indique que ces masques ne représentent «ni un dispositif médical, ni un équipement de protection personnelle».

Défaut n°1 : Les masques DIM, attribués à de nombreux personnels, mesure 1 cm de moins sur leur longueur et leur largeur par rapport aux masques chirurgicaux. Ils sont donc moins couvrants.

Défaut n°2 : Leur épaisseur impose un effort pour respirer qui devient rapidement pénible surtout si l'on parle aux élèves… ce qui arrive très fréquemment lorsqu’on enseigne!

Défaut n°3 : Les bretelles de ces masques ont une très faible élasticité donc ceux qui ont un petit visage ont le masque qui descend et ceux qui ont un visage assez gros supportent un bâillon.

 

Norme et homologation : ces masques "grand public", de type 1, ne font l’objet d’aucune norme ni d’aucune certification ou homologation, mais d'une simple spécification de l’AFNOR créée en urgence le 25 mars 2020 à cause de la pénurie des masques FFP2 et chirurgicaux… !

 

Que dit la Spécification AFNOR SPEC S76-001 des « masques grand public » (extraits du texte officiel) : "Ce dispositif n’est ni un dispositif médical au sens du Règlement UE/2017/745, ni un équipement de protection individuelle au sens du Règlement UE/2016/425.[ce qui est mentionné sur les paquets de masques].

Le présent document n’a pas été soumis à la procédure d’homologation et ne peut être en aucun cas assimilé à une norme française. Sauf disposition réglementaire contraire, son utilisation est totalement volontaire et il est publié dans la collection des documents de la normalisation sous le statut d’AFNORSPEC."

La seule étude randomisée comparant l’efficacité des masques tissus à celle des masques chirurgicaux, a été publiée dans le British Medical Journal 1 en 2015. Elle concluait que « la pénétration des masques en tissu par des particules était de près de 97 % et [pour] les masques médicaux de 44 % ». « La rétention d’humidité, la réutilisation des masques en tissu et une mauvaise filtration peuvent entraîner un risque accru d’infection » signalait la revue.

Pour leur part, la Société française des sciences de la stérilisation (SF2F) et la Société française d’hygiène hospitalière (SF2H) ont publié une recommandation qui indique: « Il n’existe pas de preuve scientifique de l’efficacité des masques en tissu », «Il n’est pas possible, selon les connaissances actuelles, de déterminer l'efficacité du lavage (type de détergent, température de lavage, etc.) et le maintien des performances de masques en tissu réutilisés (nombre maximal de cycles), ce qui implique de ne pas les réutiliser».

https://www.sf2h.net/wp-content/uploads/2020/02/Avis-SF2S-SF2H-Mate%CC%81riaux-alternatifs-pour-la-confection-de-masques-chirurgicaux.pdf

Traitement du masque : Comme indiqué sur l’étiquette, ces masques sont traités à la zéolite d'argent et de cuivre.

La zéolite d’argent et de cuivre n’est pas approuvée en tant que substance active existante destinée à être utilisée dans les produits biocides des types de produits 2 et 7 (décision de l’Union Européenne en date du 27.11.2019  

https://aida.ineris.fr/consultation_document/42758 )

 Le Type de produit 2 est celui des Désinfectants et produits algicides non destinés à l'application directe sur des êtres humains ou des animaux, utilisés pour être incorporés dans les textiles, les tissus, les masques, les peintures et d'autres articles ou matériaux, afin de produire des articles traités possédant des propriétés désinfectantes

(https://echa.europa.eu/fr/regulations/biocidal-products-regulation/product-types)

 

Les collègues ne sont pas protégés et c’est inacceptable !

Signez la pétition: https://www.facebook.com/snudifo.cher/posts/2790618481221095

IMG-6084

Posté par snudifo18 à 10:59 - - Permalien [#]

Masques de Type 1 fournis par l’Administration PEUT-ON AVOIR CONFIANCE ?

Signez la pétition https://www.facebook.com/snudifo.cher/posts/2790618481221095

Version papier : Pétition_départementale_Masque_sept2020

Alors qu’au plus fort de l’épidémie, le gouvernement nous expliquait que les masques ne servaient à rien, les personnels sont désormais contraints de porter un masque sans discontinuer, de manière obligatoire, en classe, dans la salle des maîtres, dans la cour de récréation …

Confrontés à des élèves ou collègues testés positifs à la Covid, les collègues portant un masque en tissu fourni par l’Education Nationale sont placés « en quatorzaine » (bientôt « en huitaine » peut être…) par les ARS … tandis que les collègues portant un masque papier chirurgical peuvent, eux, rester à l’école !

Et dans le même temps, les personnels testés positifs – mais bien souvent non malades – sont obligés de se mettre en arrêt maladie ce qui impacte leurs droits à congés, tout en subissant le jour de carence. Inadmissible !

Les collègues ne sont pas protégés et c’est inacceptable !

Parce que notre administration dans cette épisode épidémique est plus que jamais responsable de notre santé, en signant cette pétition, nous exigeons :

• Des masques pour tous: FFP2 en lieu clos et possibilité de retirer son masque en extérieur;

• À défaut de masque, une indemnité pour assurer l’achat et l’entretien de masques personnels;

• Plus de transparence de l’administration sur l’évolution de l’épidémie dans les écoles;

• Du gel hydroalcoolique en quantité suffisante pour toutes les écoles;

• L’abrogation du jour de carence qui plus est dans le cas d’une infection COVID;

• La reconnaissance de l’imputabilité aux services en cas de contamination COVID;

• Le suivi médical des personnels à risque par la médecine de prévention;

• La mise en place des dépistages nécessaires.

Pour les revendications ne relevant pas du niveau départemental, nous demandons au DASEN de faire remonter ces revendications au niveau ministériel.

En l’absence de satisfaction de ces revendications, nous vous invitons à remplir le Registre de Santé Sécurité au Travail, en donnant des exemples précis (point d’eau trop éloigné de la classe, absence de gel hydroalcoolique, masque inefficace...), ce qui obligera l’administration à répondre à vos demandes.

Signez la pétition https://www.facebook.com/snudifo.cher/posts/2790618481221095

IMG-6084

Posté par snudifo18 à 10:43 - - Permalien [#]

INFORMATIONS COVID19

SOYONS PROTEGES EFFICACEMENT : Signez la pétition https://www.facebook.com/snudifo.cher/posts/2790618481221095

Personnels vulnérables 

Dès le mois d’août et lors du CHSCT du 10 septembre, FO a dénoncé les dispositions très en retrait par rapport à celles en vigueur en fin d'année scolaire dernière, en particulier la réduction des critères de vulnérabilité (décret d'août) qui est une honte !

"Aussi les agents publics présentant l'une des pathologies mentionnées à l'article 2 du décret n° 2020-1098 du 29 août 2020 pris pour l'application de l'article 20 de la loin 2020-473 du 25 avril 2020 de finances rectificative pour 2020 seront, lorsque le télétravail n'est pas possible, placés en autorisation spéciale d'absence, sur la base d'un certificat d'isolement délivré par un médecin." http://circulaires.legifrance.gouv.fr/pdf/2020/09/cir_45044.pdf

 


Suspicion ou confirmation de cas de Covid-19,
ce que le ministère prescrit de faire

 

Que faire si un élève est susceptible d'avoir la covid-19 ?
Que faire si un élève est un cas confirmé de covid-19 ?
Que faire si un personnel est susceptible d'avoir la covid-19 ?
Que faire si un personnel est un cas confirmé de covid-19 ?

Les fiches du ministère

 


Parents qui doivent garder leurs enfants malades ou cas-contact

Les fonctionnaires seront placés en autorisation spéciale d’absence (ASA). Le dispositif couvre tous les arrêts concernés à partir du 1er septembre. Cela s’applique à un parent par foyer, en cas d’incapacité de télétravail des deux parents et sur présentation d’un justificatif attestant soit de la fermeture de la classe, soit de la situation de cas-contact de personnes infectées de l’enfant. https://solidarites-sante.gouv.fr/actualites/presse/communiques-de-presse/article/covid-19-le-gouvernement-s-engage-pour-apporter-des-solutions-aux-parents-qui

Le SNUDI-FO agit pour que ces ASA ne soient pas contingentées.


Personnels placés en isolement : des réponses insupportables !

Dans un groupe de travail du CHSCT ministériel, les représentants du personnel dont ceux de la Fédération Nationale de l'Enseignement Force Ouvrière (FNEC FP-FO) ont tenté d’éclaircir la situation qui est réservée à certains personnels.

FO : Dans le cas où un personnel contracterait le COVID, quelle serait sa position administrative ?

Ministère : Si le test est positif, alors il faut un arrêt de travail par le médecin. Il se voit appliquer le jour de carence.

FO : Quelle serait la position administrative des personnels suspectés mais pas détectés positifs ?

Ministère : Les personnels en attente de test sont soit en télétravail, soit en Autorisation Spéciale d’Absence.

La DGRH indique qu’elle va rédiger une note.

Comment comprendre ? Un personnel pour lequel il y a suspicion de COVID peut-être placé en ASA, sans perte de salaire ni de droit à congé. Un personnel testé positif doit demander à son médecin de le placer en arrêt maladie, ce qui remet en cause ses droits à congé et impacte son salaire avec le jour de carence.

Posté par snudifo18 à 10:18 - - Permalien [#]


mercredi 24 juin 2020

Pour nous contacter

                

        SNUDI-FO  CHER  – UD-FO –

22 rue Jean Chaumeau

18000 BOURGES

 

IMG-6084

Mail :   18.snudifo@gmail.com

Tel: 06 22 01 42 48

 J'adhère en cliquant sur ce lien : 

 SUIVEZ L’ACTUALITE DU SNUDI-FO18 sur www.snudifo18.org et sur

index

EN CLIQUANT ICI 

 

 

 

 

 

 

Posté par snudifo18 à 21:19 - - Permalien [#]

mardi 5 mai 2020

Groupe de travail sur la reprise du 11 mai : DÉBROUILLEZ - VOUS...

logo

Un protocole sanitaire ministériel dangereux et inapplicable dans les établissements scolaires !

 11 mai, les conditions sanitaires ne sont pas réunies dans les écoles :

Le SNUDI-FO 18 invite tous ceux qui ne l’ont pas encore fait à signer la pétition nationale qui recueille près de 60000 signatures

Hier, les organisations syndicales, FO, FSU, SUD et SEUNSA du Cher étaient conviées par le DASEN à un groupe de travail pour la reprise du 11 mai.
De nombreuses questions ont été posées par les organisations syndicales quant aux conditions de notre reprise. Nous ne pouvons que constater que les réponses apportées sont floues et bien souvent inexistantes voire irresponsables.

Le SNUDI-FO18 ne s'étendra pas sur les quelques consignes d'organisation qui ont été données pour deux raisons.

Elles sont bien souvent inapplicables voire irresponsables, comme peuvent l'être celles de notre Ministre et ce n'est pas le rôle de notre syndicat de transmettre des informations de la part de la hiérarchie qui se garde bien de le faire!

Force est de constater que notre administration fait preuve d'aucune clarté face à cette situation et laisse les collègues se débrouiller !

 

Pour le SNUDI-FO18, il ne fait aucun doute que notre hiérarchie transfère toutes les responsabilités au personnel qui sera, lui, sur le terrain.

Le personnel enseignant devra gérer un protocole sanitaire inapplicable et s'exposera à des dangers.

BIENVEILLANCE ET SOUPLESSE?

Le SNUDI-FO18 a dénoncé  les injonctions et pressions de certains IEN auprès de collègues.

Face à une situation exceptionnelle et anxiogène, le SNUDI-FO18 condamne tout forme de pression à l'heure où le Ministre ne cesse de parler de souplesse et bienveillance.

Contactez-nous en cas de problème:  18.snudifo@gmail.com

Des conditions de sécurité non réunies !

 Notre administration met également en danger les collègues en ne fournissant que de maigres protections !

A propos des masques : si les premiers projets précisaient que « l’Éducation Nationale mettra donc à disposition de ses agents en contact direct avec les élèves au sein des écoles et des établissements des masques dits « grand public » de catégorie 1 (filtration supérieure à 90%) dès le 11 mai à raison de deux masques par jour de présence dans les écoles et établissements » ce qui est très insuffisant en terme de protection, dans la troisième version du protocole relayée ce dimanche les masques ne sont plus obligatoires (sauf durant l’entrée en classe et les récréations) et aucune date de livraison n’est précisée. Le seul équipement de protection efficace et reconnu par le code du travail c’est le masque FFP2.

Le DASEN nous a indiqué posséder des masques sans préciser le type mais nous a avoué de ne pas "avoir reçu le gel à l’heure actuelle" !

Aucun dépistage systématique n'est envisagé, ce serait impossible !

 La responsabilité pénale des personnels engagée !

 A la question sur la responsabilité des directeurs que nous avons posée, l’administration nous a répondu que la responsabilité des directeurs et des enseignants peut être engagée pénalement si il y a une faute grave et délibérée de leur part. .

Nous alertons l'ensemble des personnels sur ces responsabilités qui pourraient peser sur leurs épaules si une disposition du protocole sanitaire nationale n'était pas respectée (exemple : distanciation...)

 En maternelle par exemple, les enseignants devront retirer l'ensemble des jeux pouvant être manipulés à plusieurs ; veiller au respect des gestes barrières pendant la récréation ; interdire les jeux sur structures extérieures ou les désinfecter après chaque manipulation ; interdire les ballons ; organiser un lavage des mains a minima cinq fois par jour et chaque fois qu’un enfant éternuera, se mouchera, se mettra les mains à la bouche ou dans le nez …

Et si un parent venait à être procédurier dans le cas d'une réouverture de votre établissement.....

Pour le SNUDI-FO18 , il est clair comme nous pouvons le dire depuis un moment que toutes les responsabilités sont transférées sur les enseignants et principalement les directeurs.

C’est pourquoi le SNUDI-FO18 donne comme consigne syndicale aux directeurs et à l’ensemble des collègues de lister toutes les difficultés et impossibilités à mettre en œuvre le protocole sanitaire national et de les communiquer par écrit à l’IEN avec copie au maire de leur commune (en copie ou SNUDI-FO 18).
Vous pouvez également faire remonter l’impossibilité d’appliquer le protocole via le RSST  ou vous saisir du RGDI.

Il est tout à fait possible d’informer les parents, en toute transparence, de ces impossibilités et de l’absence de garantie sanitaire et de consigne écrite de notre hiérarchie.

 Le SnudiFO avec la FNEC FP FO a déposé un préavis de grève valable jusqu’au samedi 30 mai 2020 pour ceux qui ne peuvent  exercer leur droit de retrait.

Posté par snudifo18 à 10:09 - - Permalien [#]

vendredi 1 mai 2020

Compte rendu de l’audience FO du 30 avril 2020 avec le ministre de l’Education nationale

107712130_o

Sommaire :

- Compte-rendu de l'audience avec le Ministre sur la question de la réouverture dès le 11 mai - 30 avril 2020
- Compte-rendu du GT du CHSCT ministériel du 30 mai 2020 sur la question de la réouverture dès le 11 mai
La FNEC FP-FO est aux côtés des personnels qui refusent de retourner sur leur lieu de travail sans protection, avec des missions définies localement. Elle est aux côtés des personnels qui veulent assurer leur missions statutaires, avec toutes les protections et les moyens nécessaires.
Plus de 54 000 signataires sur la pétition !

Posté par snudifo18 à 09:07 - - Permalien [#]

dimanche 26 avril 2020

Compte-rendu du CHSCT M du 21.04.20

107712130_o

Télécharger le compte-rendu ici : CR_CHSCT

Avis maladie professionnelle
Le CHSCTM demande le Covid soit reconnue en affection imputable au travail.
En l’absence d’une médecine de prévention efficiente faute de personnels, il demande que les arrêts maladies de personnels ne soient pas décomptés en congés de maladie ordinaire sur simple présentation d’une attestation du médecin traitant.
Adopté à l’unanimité

Avis masques FFP2
Considérant que les masques chirurgicaux et les masques barrières ne sont pas reconnus comme équipements de protection individuels par le code du travail, le CHSCT M demande la mise à disposition de tous les personnels amenés à fréquenter un service ou un établissement scolaire de masques FFP2.
Par ailleurs, le CHSCT M demande à être informé au plus vite du nombre de masques à disposition, de leur type et de leurs lieux de mise à disposition.
Pour : FO
Abstention : Unsa
Contre : FSU

Avis télétravail
Considérant les conséquences constatées du télétravail sur les personnels contraints d’y avoir recours tant dans le cadre de la continuité administrative que pédagogique, le CHSCTM demande l’application des dispositions du décret 2016-151, notamment la prise en charge des frais et équipements.
Le CHSCT M demande également que des mesures soient prises sur tous les risques professionnels liés à l’exercice du télétravail : troubles musculosquelettiques, troubles RPS. (diffusion d’informations, mise en place de formation conformément aux article L.4141-1 et suivants du code du travail).
Il demande qu’un travail spécifique sur le sujet soit mis en oeuvre dans les plus brefs délais.
Pour : FO
Contre : FSU
Abstention : UNSA

Avis circulaire MEN
Le CHSCTMEN demande qu’une circulaire ministérielle élaborée et diffusée précisant les modalités de prise en charge administrative et sanitaire des personnels qui ont été réquisitionnés et qui ont contracté le COVID-19 au cours de ces réquisitions, pour toutes les formes de réquisitions.
Adopté à l’unanimité

Avis titularisation des stagiaires
Considérant que la carrière des personnels ne saurait être impactée par la crise sanitaire actuelle, considérant que les fonctionnaires-stagiaires ont travaillé comme tous les personnels, faisant preuve comme tous les personnels d’un dévouement sans pareil, malgré les conditions et les incertitudes qui pèsent sur eux, le CHSCT M demande que les titularisations de ces collègues soient prononcées en juillet, sans aucun retard au 1er septembre 2020.
Pour : FO, UNSA
Contre : FSU

Avis transmission virus
Les enfants et adolescents ont été considérés dès le début de la contagion comme un risque majeur de contamination, car porteurs sains la plupart du temps. Les avis médicaux divergent entre des spécialistes de très haut niveau sur l’importance du risque que représentent les enfants en tant que vecteur du corona virus. La charge virale portée ou non par les élèves est un élément prédominant pour la réouverture des écoles et établissements et pour les conditions de travail des adultes les encadrant.
Les membres du CHSCTMEN demandent donc que le ministre de l’Education nationale, donne des directives claires et étayées sur la reprise du travail, après avoir pris en compte les avis et conseils auprès des instances médicales compétentes, notamment sur le risque épidémique que représentent les enfants et les adolescents avant toute réouverture des écoles et établissements.
Pour : UNSA, FO
Abstention : FSU

Avis déconfinement et réouverture des écoles
Une fois le protocole sanitaire élaboré en CHSCTMEN et mis en œuvre localement, le CHSCTMEN demande qu’en amont de l’accueil des élèves, et à partir de la date de déconfinement, un temps nécessaire à ce retour d’activité doit être prévu.
Il s’agit de permettre aux équipes des communautés des scolaires de bénéficier de temps pour :Pour organiser l’accompagnement de celles et ceux qui en auront besoin,
-Pour réfléchir en équipe aux besoins et moyens indispensables à ce déconfinement, aussi bien en termes d’équipements matériels et sanitaires, que de renfort en personnel mais aussi,
-Pour réorganiser les lieux avant l’arrivée des élèves.
-Prévoir le lien avec les familles afin d’expliquer comment le retour des élèves sera organisé.
-Toute latitude devra être donnée aux équipes.
-Les moyens devront se traduire notamment par des personnels en plus et non des heures supplémentaires à tous les niveaux.
Pour : FSU, UNSA
Contre : FO

Posté par snudifo18 à 12:20 - - Permalien [#]

mardi 21 avril 2020

Une hypothétique rentrée le 11 mai ?

Le ministre vient une nouvelle fois ce mardi 21 avril, de démontrer l’amateurisme et l’irresponsabilité de ce gouvernement.
Pour le SNUDI-FO du Cher, les seules conditions à la réouverture des écoles :

– le dépistage systématique des enseignants et des élèves avec des tests sérologiques,

– le matériel de protection adapté et en quantité suffisante (savon, gel hydroalcoolique, gants, serviettes, masques FFP2),

– le nettoyage et la désinfection des locaux dans le cadre d’un protocole strict !

Rien n'a été fait depuis début mars sur cette question que nous avions déjà abordée régulièrement dans les CHSCT Académique en faisant remarquer que l'on demandait aux chefs d'établissement et aux directeurs d'école de faire remonter les DUERP ... qui ne servaient qu'aux statistiques du ministère et du Rectorat ! Rappelons que les mêmes sont eux très exigeants en ce qui concerne les PPMS ... 

Ces conditions sont donc très loin d’être réunies !

Dans cette situation : pas d’ouverture, même progressive des écoles !

11 MAI : LA FNEC FP FO LANCE UNE PETITION NATIONALE >>  

Cliquez sur l'image ci-dessous

 

Posté par snudifo18 à 17:55 - - Permalien [#]