SOYONS PROTEGES EFFICACEMENT : Signez la pétition https://www.facebook.com/snudifo.cher/posts/2790618481221095

Personnels vulnérables 

Dès le mois d’août et lors du CHSCT du 10 septembre, FO a dénoncé les dispositions très en retrait par rapport à celles en vigueur en fin d'année scolaire dernière, en particulier la réduction des critères de vulnérabilité (décret d'août) qui est une honte !

"Aussi les agents publics présentant l'une des pathologies mentionnées à l'article 2 du décret n° 2020-1098 du 29 août 2020 pris pour l'application de l'article 20 de la loin 2020-473 du 25 avril 2020 de finances rectificative pour 2020 seront, lorsque le télétravail n'est pas possible, placés en autorisation spéciale d'absence, sur la base d'un certificat d'isolement délivré par un médecin." http://circulaires.legifrance.gouv.fr/pdf/2020/09/cir_45044.pdf

 


Suspicion ou confirmation de cas de Covid-19,
ce que le ministère prescrit de faire

 

Que faire si un élève est susceptible d'avoir la covid-19 ?
Que faire si un élève est un cas confirmé de covid-19 ?
Que faire si un personnel est susceptible d'avoir la covid-19 ?
Que faire si un personnel est un cas confirmé de covid-19 ?

Les fiches du ministère

 


Parents qui doivent garder leurs enfants malades ou cas-contact

Les fonctionnaires seront placés en autorisation spéciale d’absence (ASA). Le dispositif couvre tous les arrêts concernés à partir du 1er septembre. Cela s’applique à un parent par foyer, en cas d’incapacité de télétravail des deux parents et sur présentation d’un justificatif attestant soit de la fermeture de la classe, soit de la situation de cas-contact de personnes infectées de l’enfant. https://solidarites-sante.gouv.fr/actualites/presse/communiques-de-presse/article/covid-19-le-gouvernement-s-engage-pour-apporter-des-solutions-aux-parents-qui

Le SNUDI-FO agit pour que ces ASA ne soient pas contingentées.


Personnels placés en isolement : des réponses insupportables !

Dans un groupe de travail du CHSCT ministériel, les représentants du personnel dont ceux de la Fédération Nationale de l'Enseignement Force Ouvrière (FNEC FP-FO) ont tenté d’éclaircir la situation qui est réservée à certains personnels.

FO : Dans le cas où un personnel contracterait le COVID, quelle serait sa position administrative ?

Ministère : Si le test est positif, alors il faut un arrêt de travail par le médecin. Il se voit appliquer le jour de carence.

FO : Quelle serait la position administrative des personnels suspectés mais pas détectés positifs ?

Ministère : Les personnels en attente de test sont soit en télétravail, soit en Autorisation Spéciale d’Absence.

La DGRH indique qu’elle va rédiger une note.

Comment comprendre ? Un personnel pour lequel il y a suspicion de COVID peut-être placé en ASA, sans perte de salaire ni de droit à congé. Un personnel testé positif doit demander à son médecin de le placer en arrêt maladie, ce qui remet en cause ses droits à congé et impacte son salaire avec le jour de carence.