mardi 6 septembre 2016

les revendications ne manquent pas, notre détermination non plus !

 

logosnudi-fo18 (2)

 

Face à la dégradation des conditions de travail, les revendications ne manquent pas, notre détermination non plus !

 

Aggravation des contre réformes

   La ministre annonce dans la circulaire de rentrée la poursuite des rythmes scolaires, la réforme du collège, le cycle CM /6ème, la disparition programmée des SEGPA, la suppression des postes de PE éducateurs en internat dans les EREA, l’inclusion accrue pour atteindre 120 000 élèves en situation de handicap dans les classes… sans compter les multiples tentatives d’imposer deux jours de prérentrée en violation du calendrier scolaire officiel.

Elle publie le 1er août le décret autorisant localement toutes les dérogations à la semaine scolaire, celui assouplissant les normes d’encadrement des activités péri scolaires (un animateur pour 18 enfants de 6 ans) et annonce la publication imminente de celui sur les ORS des PE.

 La sécurité contre le statut

    Les instructions conjointes Education nationale et ministère de l’intérieur du 29 juillet suite aux attentats de juillet augmentent la confusion et la complexité des mesures prévues par les circulaires de novembre 2015 ». Dans ce dispositif, les directeurs sont à nouveau en première ligne et placés dans une situation de chef d’établissement. On leur demande, à ce titre, de communiquer leur numéro de téléphone personnel (pas d’obligation, contactez le snudi-fo18 en cas de pression), d’ «exposer les mesures de sécurité (PPMS), d’organiser des réunions d’information à destination des parents, d’effectuer deux exercices PPMS et un exercice « attentat ».  Autant de mesures qui mettent  les personnels dans une situation intenable face aux groupes de pression, remettent en cause leur statut de fonctionnaire d’état et qui  exonèrent l’Etat de ses obligations en matière de protection et de sécurité en chargeant « la communauté éducative » d’assurer ces tâches.

    Aucune de ces mesures n’ayant fait l’objet d’un examen par les  membres du CHS-CT M « la FNEC FP-FO interviendra auprès du ministère pour exiger la convocation immédiate d’un CHS-CT ministériel ».

 L’année 2016/2017, c’est aussi l’année de la mise en oeuvre de PPCR

   Avec le PPCR, la ministre annonce une revalorisation en trompe-l’oeil qui devrait justifier le chamboulement des règles d’évaluation. La ministre entend supprimer la notation chiffrée sur 20 avec un barème pour lui substituer une nouvelle notation en 4 pavés, effectuée au niveau « le plus proche », basée sur les rapports des enseignants avec la « communauté éducative », donc soumise à l’arbitraire local et notamment aux collectivités locales.

 Liaison école collège, nouveau cycle 3, nouvelles missions....

             A cette rentrée, les autorités entendent renforcer tous les dispositifs de liaison école-collège : nouveau cycle 3 du CM1 à la 6ème, mise en place des doubles niveaux CM2-6e, livret scolaire unique école/collège sous forme numérique, échanges de service, conseils école-collège…

Le SNUDI-FO18 s’engage à faire respecter les obligations de service et les droits statutaires, la liberté pédagogique des PE, à s’opposer à l’aggravation de la charge de travail (dépassement des 108h, réunionnite…) ;

 Respect des règles statutaires -  Abrogation des rythmes scolaires -

Abandon de PPCR - Non à l’évaluation par compétences -

 Le SNUDI-FO prendra toutes les initiatives, si possible dans l’action commune, y compris la grève :

- pour l’annulation des fermetures, pour les ouvertures, assemblées générales, délégations, pétitions. Un préavis de grève est déposé à compter du 1er septembre ;

- contre toutes les atteintes aux droits statutaires, aux conséquences des PEDT soumettant les enseignants aux tutelles des mairies ou des intercommunalités ;

- contre les tentatives de mettre en place des chartes, conventions, protocoles…

 Le SNUDI-FO18, le syndicat libre et indépendant des gouvernements quels qu'ils soient !

 Le SNUDI-FO18, le syndicat qui n'a qu'une loi : la défense de vos droits !
 le SNUDI-FO18 ne tire sa force et ses moyens financiers que de ses adhérents.

Posté par snudifo18 à 19:03 - - Permalien [#]


Comité Technique Spécial Départemental du vendredi 2 septembre 2016 - Spéciale carte scolaire

La FNEC-FP-FO vote contre

 Le CSTD du 2 septembre 2016 engendre 7 fermetures définitives (Dun Mat., Orval, Saint-Hilaire, Vierzon Jules Vallès, Subligny, Osmery/Raymond, Marcel Sembat (0,5 ou 1)) et seulement 9 ouvertures de postes « classe » (Pigny, Bourges Mâchereaux, Subdray/Saintcaprais, Bourges Bouillet, Nohant- en- gout, Henrichemont Mat, Chateauneuf Mat, Vierzon Puits Berteau elem (0,5), La Guerche) ainsi que la création de deux postes de ZIL, d’un 0,5 à Bourges Barbès. Ces décisions ont été confirmées lors du CDEN qui a eu lieu dans l'après-midi.

Si la FNEC-FP-FO ne peut que se réjouir des ouvertures annoncées, elle ne sont pas assez nombreuses à l'évidence. De nombreuses écoles travaillent et continueront à travailler avec des effectifs dépassant les 25 élèves de moyenne avec parfois 30 élèves pour certaines classes et pour d’autres des triples ou des quadruples niveaux avec des effectifs inacceptables.

La FNEC-FP-FO s'oppose aux fermetures de rentrée qui ne permettent pas aux collègues en poste d’appréhender avec sérénité la rentrée et engendrent pour les collègues perdant leur poste une situation plus que délicate.

 Et 1 poste en plus pour la refondation de l’école

La FNEC-FP-FO a dénoncé lors du CTSD le fait que le DASEN soit contraint de réserver des postes « PDMQDC » (plus de maîtres que de classes) quand ils seraient nécessaires pour annuler des fermetures de classes prévues ou des ouvertures nécessaires. Les modalités d’affectations des enseignants sur ces postes étiquetés sont d’ailleurs extrêmement inquiétantes.

Sans remettre en cause l’investissement des collègues qui occupent ces postes et leur volonté de mener à bien leur mission et au-delà de toutes les justifications pédagogiques, les dispositifs « PDMQDC » s’inscrivent dans un processus. Ils remettent en cause les garanties statutaires et l’implantation des classes ordinaires.

Le profilage de postes, pas moins de 14 dans notre département, s’inscrit dans une politique de contractualisation, d’individualisation et de mise en concurrence des personnels qui remet en cause les droits collectifs des agents et ne garantit plus le traitement égalitaire de tous les enseignants, le barème devant être l’unique élément d’affectation…

 Il est d’ailleurs particulièrement étonnant de créer des dispositifs d’accueil des moins de 3 ans (+1) tout en continuant de refuser de les comptabiliser dans les effectifs, alors qu’ils sont accueillis dans des conditions décentes dans de nombreuses écoles du département. Par ce dispositif, il s’agit d’accueillir les - moins de 3 ans et de créer des postes dans lesquels notre statut est particulièrement volatile.

6 votes contre (FNEC-FP-FO et FSU) et 3 abstentions (UNSA)

La FNEC-FP-FO qui ne juge que par les faits fait part de l'insuffisance de la dotation pour notre département eu égard aux promesses gouvernementales et aux besoins réels sur le terrain évoqués par nos collègues. La carte scolaire présentée ne répond donc en rien aux attentes.


La FNEC-FP-FO a voté contre.

Posté par snudifo18 à 18:59 - - Permalien [#]