mercredi 19 février 2014

SPECIAL « Temps partiel 2014-2015 »

logosnudi-fo18 (2)

Le SNUDI-FO18 alerte les collègues sur certains points de la circulaire

« Temps partiel » :

Alors que le ministre, devant le rejet des enseignants, des personnels territoriaux et des parents, a bien du mal à faire passer sa réforme des rythmes scolaires, le DASEN du Cher a transmis la circulaire 2014-2015 sur les temps partiels (disponible sur l'onglet Temps partiel)

Elle montre les conséquences du décret Peillon qui engendre une durée de chaque journée et de chaque demi-journée différente d’une commune à une autre.

Pire, au sein d’une même commune, la durée de chaque journée scolaire pourra être différente !

Dès lors, on imagine la pagaille à venir pour répartir les journées de travail des collègues à temps partiel, ceux sur postes fractionnés, ceux sur postes fractionnés à temps partiel, pour la gestion des temps de décharge (directeurs, maître-formateur...) sans parler du calcul des 108 heures.

 

Le SNUDI-FO18 alerte les collègues sur certains points de la circulaire qui tente « d’écarter » certains de ces problèmes.

1/ La circulaire « temps partiel » demande de cocher la quotité demandée (annexe 4 et annexe 5) en spécifiant que celle-ci est « approximative » car elle est soumise à la « diversité des horaires liés aux rythmes scolaires» :

LE SNUDI-FO18 REVENDIQUE un respect des quotités hebdomadaires d'enseignement à temps partiel et rappelle que le temps partiel à 50% (ou moins) donne droit au versement de la PAJE (pour les enfants de moins de 3 ans) d’un montant de 250,95 € par mois, entre 50% et 80%, ce montant passe à 144,77 € par mois. Un collègue qui se retrouve à 50,52%, 51,04% perdra donc 105€ par mois d’allocations !

2/ La circulaire demande de cocher la quotité demandée si le 80% ne peut pas vous être accordé :

LE SNUDI-FO18 REVENDIQUE l’octroi du temps partiel choisi.

3/ La circulaire précise « Il sera apporté une attention particulière sur l'opportunité d'accorder un temps partiel pour certaines fonctions (poste de titulaire remplaçant, maîtres formateurs, directeurs...) ».

LE SNUDI-FO18 REVENDIQUE la possibilité pour tous les collègues (y compris les titulaires remplaçants, les maîtres formateurs, les directeurs…) de travailler à temps partiel.

Devant ce chaos qui s'annonce, devant la remise en cause des conditions de travail (horaires imposés pour tous les enseignants, quotité imposée pour les temps partiels,…)

Une urgence s'impose :

 La suspension et l’abrogation de la réforme des rythmes scolaires 

 

 

Posté par snudifo18 à 15:38 - - Permalien [#]


Temps partiel 2014-2015

Temps partiel 2014-2015 :

un projet de circulaire qui porte le sceau du décret Peillon sur les rythmes scolaires

Alors que le ministre, devant le rejet des enseignants, des personnels territoriaux et des parents, a bien du mal à faire passer sa réforme des rythmes scolaires et que de nombreux maires indiquent qu’ils ne l’appliqueront pas, le DASEN a transmis son projet de circulaire 2014-2015 sur les temps partiels. Celle-ci porte le sceau du décret Peillon sur les rythmes scolaires. Que prévoit donc cette circulaire « Peillon » des temps partiels ?

 

LA FIN DES 50%, DES 60%, DES 75% ET DES 80%

 

A côté du 50%, apparaît la quotité hebdomadaire : 2 jours travaillés + 1 mercredi sur 2 travaillés selon les horaires des écoles.
A côté du 75%, apparaît la quotité hebdomadaire : 3 jours travaillés + 3 mercredis sur 4 travaillés selon les horaires des écoles

Conséquence du décret Peillon, la durée de chaque journée et de chaque demi-journée pourra être différente d’une commune à une autre.

 

Pire, au sein d’une même commune, la durée de chaque journée scolaire pourra être différente !

Dès lors, on imagine la pagaille entre les collègues pour se répartir les journées de travail dont les durées pourront être différentes, dans une situation ce serait l’IEN qui arrêterait le planning.

 

LES COMPLEMENTS DE TEMPS PARTIELS A PLUS DE 24H PAR SEMAINE ?

Avec une durée de la journée scolaire qui peut être différente d'une commune à l'autre (et même différente d'un jour à l'autre dans la même commune), on peut s'interroger sur la situation des enseignants qui compléteront les collègues à temps partiels.

Comment l'administration pourra-t-elle garantir que ces enseignants n'effectueront pas plus de 24 heures hebdomadaires de classe ?

 

DES LIMITATIONS NON REGLEMENTAIRES

 

Dans la circulaire on peut lire :

«  »

 

Le SNUDI-FO rappelle que ces dispositions sont illégales, il écrit au DASEN sur ce point.

Chaque collègue peut prétendre à un temps partiel, en particulier s’il est de droit. Le SNUDI-FO invite tous les collègues susceptibles d’être privés de temps partiel à le contacter afin que le syndicat défende leur dossier auprès de l’administration.

LE SNUDI-FO REVENDIQUE :

- Le maintien des temps partiels à 50%, 60 %, 75% et 80%

- Le respect des 24 heures hebdomadaires d'enseignement pour tous les collègues

- L’octroi de temps partiels à tous les collègues qui le demandent, quelle que soit la quotité demandée

- La possibilité pour les collègues d’organiser leur temps partiel en demi-journées

- La possibilité pour tous les collègues (y compris les titulaires remplaçants, les conseillers pédagogiques, les animateurs TICE, les maîtres formateurs, les CPC, les enseignants référents) de travailler à temps partiel

- La suspension, l’abrogation du décret Peillon sur les rythmes scolaires

 


 

La circulaire temps partiel confirme malheureusement que le décret du 24 janvier 2013 ne peut conduire qu’à toujours plus de remise en cause de nos droits.

Devant le chaos qui s'annonce, devant la remise en cause des conditions de travail et la baisse du pouvoir d'achat des collègues... il n'y a pas trente-six solutions ! Une urgence s'impose : la suspension de la réforme des rythmes scolaires

Le SNUDI-FO invite tous les collègues à lui faire remonter la fiche de suivi temps partiel.

 

 

 

 

 

Posté par snudifo18 à 12:16 - Permalien [#]