SNUDI-FO 18

mercredi 13 mars 2019

TOUS en grève le 19 mars 2019

bloggif_5bffdf149fbd1Les syndicats CGT, FO, FSU, Solidaires, ainsi que les organisations de jeunesse Unef et UNL appellent l’ensemble des salariés du pays à se mobiliser et à participer à une grève générale et nationale mardi 19 mars 2019. La manifestation à Bourges partira à 10h30 de la place Séraucourt.

Lire ici l’appel fonction publique des fédérations FO, CGT, FSU et Solidaires : public_prive_tous_ensemble_le_19_mars_2019

 Vous trouverez ci-dessous:

- le communiqué du SNUDI FO " Tous dans la grève interprofessionnelle le 19 mars": Communiqué du SNUDI-FO
- une proposition de courrier (modifiable!) aux parents d'élèves: Proposition_courrier_aux_parents

 

Posté par snudifo18 à 15:14 - - Permalien [#]


Projet de loi Blanquer : le dossier de la FNEC-FP FO

107712130_o

Vous trouverez ci-dessous un dossier complet de 8 pages de la FNEC-FP FO sur le projet de loi Blanquer : des EPSF à la remise en cause de l’école maternelle, en passant par l’obligation d’exemplarité faite aux enseignants ou par les PIAL pour diminuer l’aide aux élèves en situation de handicap... rien n’est acceptable dans le projet de loi Blanquer !

La FNEC-FP FO en revendique le retrait total !

Projet_de_loi_ecole_de_la_confiance___dossier_fnec_fp_fo

Posté par snudifo18 à 12:38 - - Permalien [#]

vendredi 1 mars 2019

Établissements publics des savoirs fondamentaux (EPSF) : pulvérisation des statuts d’enseignants, suppression des directeurs...

 

logoLes EPSF : plus grave encore que le projet de création des EPEP
- LES EPSF, c’est la destruction des statuts particuliers d’enseignants pour y substituer un statut unique synonyme de régression sociale pour tous !
- Les EPSF, c’est la suppression des directeurs et des écoles
- LES EPSF, c’est le transfert total des compétences de l’Éducation nationale aux conseils d’administration dans le cadre des établissements autonomes sous la tutelle des élus politiques locaux

Avec la FNEC FP-FO, le SNUDI-FO exige le retrait du projet de loi « école de la confiance ». Il exige l’abandon des EPSF.

Alors que les mobilisations se multiplient notamment en défense des services publics, et que la colère populaire s’amplifie contre les politiques menées par ce gouvernement, le ministre Blanquer et son gouvernement seraient bien inspirés de prendre en compte cette situation en retirant ce projet de loi.

Lire la suite :  EPSF

Posté par snudifo18 à 12:07 - - Permalien [#]

lundi 25 février 2019

Loi Ecole de la "confiance" : un amendement qui programme la disparition de l’école maternelle de la République

Le ministre avait promis des rebondissements lors de l’examen du projet de loi Blanquer « Ecole de la confiance », qui a été adopté en première lecture l’Assemblée nationale le 15 février.

On peut effectivement reconnaître que les rebondissements sont bien organisés puisqu’après l’amendement sur la création des Etablissements Publics des Savoirs Fondamentaux en lieu et place des écoles primaire et des collèges, c’est au tour de l’école maternelle publique d’être dans le viseur de ce gouvernement réactionnaire.

Un amendement qui autorise la scolarisation jusqu’à 6 ans dans un « jardin d’enfant » L’amendement à l’article 4 adopté le 30 janvier crée un article 4 bis. Ce nouvel article stipule : « Par dérogation à l’article L. 131‐2 du code de l’éducation, l’instruction obligatoire peut, au cours des années scolaires 2019‐2020 et 2020‐2021, être donnée aux enfants âgés de trois à six ans dans un établissement d’accueil collectif recevant exclusivement des enfants âgés de plus de deux ans dit « « jardin d’enfants. »

Lire la suite :  Ecole_de_la_confiance

 

Posté par snudifo18 à 12:03 - - Permalien [#]

jeudi 17 janvier 2019

Nous voulons la satisfaction des revendications, pas un débat !

107712130_o

La profonde colère qui s’exprime dans tout le pays est le produit des politiques d’austérité, de destruction de toutes les conquêtes sociales, en particulier les services publics, menées par les gouvernements successifs depuis de nombreuses années. Cette colère est légitime.
De l’autre côté, le gouvernement s’enferme dans une dérive autoritaire et son refus de répondre aux revendications. Il décide une fois de plus de « garder le cap », il persiste à vouloir mener jusqu’au bout ses contre‐réformes.

Dans l’Education nationale, comme dans toute la Fonction publique, c’est la poursuite du gel du point d’indice, c’est la suppression de milliers de postes, c’est la remise en cause du statut, c’est l’avalanche de mesures régressives.
Pour tenter d’instrumentaliser la colère qui monte de partout, le président Macron organise son « grand débat national ». Pour la FNEC FP‐FO, l’heure n’est pas de participer à cette mascarade dont le seul objectif est de cautionner le gouvernement actuel sans aucun résultat pour les salariés.

Le rôle du syndicat n’est pas de servir la soupe au gouvernement !

Le rôle du syndicat, plus que jamais, est de défendre les intérêts matériels et moraux des salariés.
Le Président et son gouvernement n’ont pas à nous dicter ce que l’on doit revendiquer ou non. De même qu’ils n’ont pas à nous dire quand et où nous pouvons manifester. De ce point de vue, les mesures liberticides annoncées par le 1er Ministre pour « cadrer » les manifestations sont inacceptables. Attachée aux libertés démocratiques, la FNEC FP‐FO condamne sans aucune réserve la répression et les violences commises, sur ordre, à l’encontre des gilets jaunes et des lycéens.


Nous ne nous laisserons pas intimider, nous ne nous laisserons pas instrumentaliser.


Alors que le gouvernement est fragilisé, la FNEC FP‐FO considère que l’heure est à amplifier le rapport de force et à l’étendre pour le faire lâcher.
C’est le moment d’engager la mobilisation dans les services, les écoles, les établissements pour arracher les revendications : pour l’augmentation des salaires, l’arrêt des suppressions de postes et des contre‐réformes (baccalauréat, lycée, Parcoursup…)
Le collectif des Stylos Rouges a demandé à nous rencontrer. La FNEC FP‐FO a répondu favorablement. Nous sommes disponibles pour l’action commune à tous les niveaux pour faire aboutir les revendications.
La FNEC FP‐FO appelle les personnels à se réunir en Assemblées Générales, à établir les revendications, à discuter de l’action efficace, de la grève pour gagner, posant la question de sa reconduction. Personne ne veut des journées d’action sans lendemain.

Communiqué FNECFP FO du 15/01/2019

Posté par snudifo18 à 09:31 - - Permalien [#]

Courrier unitaire concernant les évaluations CP-CE1 de janvier

Vous trouverez ci-joint le courrier unitaire (SNUDI-FO, SNUIPP, SE, CGT, CFDT, SUD) demandant au ministre l’abandon de ce protocole d’évaluation.

COURRIER_UNITAIRE_EVALUATIONS_MEN_JEAN_MICHEL_BLANQUER

Posté par snudifo18 à 09:16 - - Permalien [#]